Qu’est-ce qui est dangereux au sujet du BDSM?

Qu’est-ce qui est dangereux au sujet du BDSM?

BDSM: Aimer, dangereux ou déviant?

Sadomasochisme

peut être considéré comme un type de jeu sexuel, de préférence ou d’identité où un individu tire sa satisfaction de recevoir de la douleur, d’infliger de la douleur ou les deux. Souvent appelé «S & M», le sadomasochisme fait partie d’une grande catégorie de pratiques sexuelles et de modes de vie consensuels appelés BDSM. BDSM est un acronyme pour « bondage et discipline », « domination et soumission », et « sadisme et masochisme ». Le sadomasochisme peut être difficile à comprendre pour les gens, et pour certains, il peut sembler carrément effrayant. Pour les personnes qui préfèrent une vie sexuelle plus «vanille» sans pli, il peut sembler étrange qu’il y ait des gens qui veulent être fouettés, enchaînés inconfortablement à une croix, cannés ou torturés autrement. Tout aussi dérangeant peut être s’imaginer être la personne qui aime faire ces choses aux autres. Pour de nombreuses personnes, les pratiques associées au sadomasochisme peuvent susciter de vives réactions, l’une d’entre elles étant généralement: «C’est dangereux!

Dans un article publié par ABC News

l’année dernière, et dans d’autres articles de sources d’information grand public au cours des dernières années, cela semble être la réaction. L’article d’ABC, intitulé «Love Hurts: Sadomasochism’s Dangers», parle d’un homme de 67 ans qui a été transporté aux urgences après avoir perdu connaissance dans un club de sexe. Il s’était évanoui au cours d’une scène de S & M qui l’avait fait pendre par les bras d’une croix, et les dégâts étaient si graves qu’il lui a fallu quelques jours pour reprendre conscience. L’article discute de la chance que l’homme a d’être en vie, et parle ensuite des personnes les plus malheureuses qui sont mortes en s’engageant dans des pratiques S & M. Sans surprise, le message principal de l’article, exprimé par les experts sexuels qu’ils citent dans l’article, semble être que les gens ne devraient pas entrer dans des rapports sexuels dangereux. Il est vrai que certaines pratiques sexuelles peuvent être dangereuses, et que les gens devraient toujours prendre des précautions lors de l’expérimentation d’une nouvelle pratique. Mais les gens peuvent être blessés ou mourir d’une variété d’activités. Une plongée sous-marine n’est pas rare, pas plus que la mort d’un rocher. Même mourir pendant les rapports sexuels n’est pas rare après un certain âge. Ce qui rend les blessures et les décès BDSM si dignes d’intérêt, c’est qu’ils sont survenus lors de pratiques sexuelles alternatives qui ne sont pas bien comprises. Le mystère entourant ces pratiques permet aux gens d’être facilement effrayés, et cela peut rendre le jugement un peu plus correct. Dans l’article d’ABC News, il semble que la réaction exprimée («That’s dangerous!») Cache un jugement discret sur le BDSM. Si le message est vraiment juste que S & M (et donc BDSM) peut être dangereux pour certaines personnes à certains moments, alors il serait logique de donner des conseils sur la façon de réduire le danger (autre que l’abstinence complète). Par exemple, les dangers associés au BDSM peuvent être considérablement réduits en jouant de manière consensuelle avec un partenaire attentif et expérimenté, en utilisant des mots de sécurité et en définissant clairement les limites à l’avance. Il y a beaucoup de précautions de sécurité prises par ceux qui s’engagent dans BDSM, et presque aucune de cette information n’est présentée dans cet article, qui rend les individus qui sont dans les pratiques de BDSM semblent être universellement irresponsable et négligent.

En outre,

l’article semble pathologiser les individus qui préfèrent le BDSM à des pratiques sexuelles plus normatives, en les supposant incapables d’amour. Comme cité dans l’article, Judy Kuriansky, une psychologue du sexe, dit: «Il y a un triumvirat de culpabilité, d’embarras et de peur de l’intimité pour ces gens … Il est rare que tout à coup ils peuvent abandonner en s’intéressant à douleur et soudainement capable d’être aimé.  » Il semble que bien que l’article ait commencé avec une réaction, que le BDSM soit dangereux, il conclut avec un jugement que le BDSM est une pathologie honteuse, rarement guérissable qui afflige ceux qui ne peuvent pas expérimenter l’amour et l’intimité. En affirmant que l’inclusion du S & M dans le sexe empêche une personne de faire l’expérience de l’amour, l’article soutient l’idée qu’il n’y a qu’un seul moyen d’aimer. Cependant, beaucoup de personnes dans les communautés BDSM sont en désaccord avec véhémence, et soutiennent qu’ils aiment, et que le BDSM leur permet de faire cela plus complètement. Pour citer Lee, le personnage principal du film à thème S & M, « Secretary »: « Je me sens plus que je ne l’ai jamais ressenti et j’ai trouvé quelqu’un avec qui je peux ressentir. moi. »

Alors qu’est-ce qui est dangereux à propos de BDSM? Est-ce que BDSM est dangereux parce que c’est mauvais pour notre santé, ou parce qu’il est non-normatif et menaçant aux vues traditionnelles sur l’amour? Le BDSM est-il seulement pour les déviants qui ne peuvent pas aimer, ou le BDSM n’est-il qu’une manière différente d’aimer? Avant de décider, il peut être utile de jeter un coup d’oeil à l’autre côté de la question, du point de vue de ceux qui aiment le BDSM dans leur vie. Quelques sites Web qui expliquent les vues pro-BDSM sont ci-dessous.

BDSM Index: http://bdsm-index.nl/en/
Leather and Roses: http://www.leatherNroses.com/ 
National Coalition for Sexual Freedom: http://www.ncsfreedom.org/
Society for Human Sexualityhttp://www.sexuality.org/ 
Wikipedia’s entry on BDSM: http://en.wikipedia.org/wiki/BDSM 
XERO: http://www.xeromag.com/

Texte tiré de ce site et traduit par Kink Montreal Kinks